37 - Indre-et-Loire

Pour ce mois d’août, nous avons centré notre réflexion, détaillée dans le 106 e bulletin du Cercle de silence de Tours sur ce thème :

Débat sur l’immigration : tirer des leçons du passé 173 e Cercle de silence de Tours, mardi 30 août 2022 - place du Palais, de 18 h 30 à 19 h 30. Rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent que soit respectée la dignité humaine des étrangers.

Commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’ : le discours d’Emmanuel Macron à Pithiviers

Le 17 juillet dernier, le président de la République était à Pithiviers pour commémorer le 80e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, il a rappelé la responsabilité de l’État français dans cet évènement et les mécanismes politiques et sociaux qui y ont conduit, mais aussi la nécessité de lutter encore et toujours contre l’antisémitisme et la xénophobie.

Pour importants et forts que soient les propos d’Emmanuel Macron, ils ne peuvent nous faire oublier la politique migratoire menée aujourd’hui par son gouvernement : comment ne pas penser en effet qu’à moins de cinquante kilomètres de l’endroit où il a prononcé ces mots un centre de rétention administrative, lieux d’enfermement dont le principe même est aussi indigne que les conditions de vie qui y sont réservées aux migrants, ouvrira ses portes en 2023 ?

Comment ne pas penser aux propos tenus par son ministre de l’Intérieur au sujet des étrangers délinquants, qui laissent présager de la nature des débats lors de la prochaine loi sur l’immigration prévue à la rentrée ?

Comment ne pas penser au sort abominable réservé par l’Ofpra aux réfugiés, comme en témoigne le docteur Judith Trinquart, secrétaire générale de l’association Mémoire traumatique et victimologie ?

Les écrits d’Arthur Koestler nous rappellent que la maltraitance des étrangers ne date pas d’hier. La responsabilité des pouvoirs publics en la matière non plus.

S’il est indispensable de se souvenir de nos erreurs passées, il l’est tout autant d’en tirer des leçons pour éviter de les reproduire. Il en va de la préservation et de la défense de nos valeurs républicaines.

 [1]

Notes

[1À l’appel de : Chrétiens-Migrants, Réseau éducation sans frontières (RESF), Emmaüs cent pour un, Utopia 56, Pastorale des migrants, CCFD Terre solidaire, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Rencontre Entraide protestante, Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), Amnesty International 37, La CIMADE, Europe Écologie-Les Verts touraine, NPA, ATTAC, Collectif Palestine 37, et de tant d’autres qui relaient cette information.
En mémoire du père Léon Gahier, prêtre-ouvrier, capucin de la famille des Franciscains et parrain du Cercle de silence de Tours.
Contacts : Louis BARRAUD (02 47 28 54 41 - 07 86 27 44 87), Patrick BOURBON (02 47 63 27 06), Olivier PION (06 24 66 96 23)