61 - Orne

Journée internationale des migrants

Partout en France, ce vendredi 18 décembre à l’occasion de la journée internationale des migrants, des personnes ont scandé leur soutien aux sans-papiers. À Alençon, les manifestants se sont rassemblés autour de bateaux de papier, rappelant le sort tragique de milliers de migrants en mer Méditerranée.

Des bateaux de papier, sur les pavés de la place Lamagdeleine, pour rappeler que « la mer Méditerranée est un cimetière »… Partout en France, ce vendredi 18 décembre 2020, journée internationale des migrants, des manifestations de solidarité étaient prévues. À Alençon, une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel du collectif Réseau éducation sans frontières (RESF) 61.

« Nous refusons l’indifférence », ont-elles martelé, rappelant le sort tragique de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui fuient chaque année leur pays. Selon le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), 1 262 personnes sont mortes en mer Méditerranée en 2019. En Libye, point de départ de l’Afrique pour l’Europe, « les conditions sont tellement inhumaines que les migrants estiment qu’il vaut mieux mourir en mer que de rester en Libye », rapportent les associations présentes. Voilà pourquoi elles réclament « des papiers pour tous ». « Il y a des morts, c’est vrai, mais aujourd’hui, le combat est pour les vivants », encourage Christine Coulon, figure de proue du mouvement.

À la fin du rassemblement, place Lamagdeleine, le groupe a marché jusque devant la préfecture.

Lire la suite : Alençon. Une soixantaine de personnes au rassemblement de soutien aux migrants