69 - Rhône

Manifestation pour la fermeture des centres de rétention - Samedi 10 avril à LYON

EMPRISONNÉ.E.S, PARCE QUE ÉTRANGER.E.S. ! STOP aux CRA !

Une prison qui ne dit pas son nom !

Le Centre de Rétention Administrative (CRA), à côté de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry, est une prison dédiée à l’enfermement sur décision du Préfet des personnes étrangères, hommes, femmes et enfants, en vue de leur expulsion, parce qu’elles n’ont pas de papiers ou pas les bons. Alors que de nombreuses associations demandent sa fermeture, l’État construit un 2ème CRA à côté.

Des condamnations sans jugement

Le séjour irrégulier n’est pas un délit. L’enfermement en CRA contrevient à une décision de la Cour Européenne de Justice (2011) et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui prévoit qu’aucun enfermement ne peut avoir lieu sans jugement préalable. Or, le contrôle du juge n’intervient qu’après l’enfermement, et parfois les personnes sont expulsées avant de l’avoir vu !

Des traitements inhumains et dégradants

Il y a déjà 50 centres et locaux de rétention administrative sur le territoire français, qui font subir des traitements inhumains et dégradants. Plusieurs fois, la France a été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour ces conditions de détention. Les associations ont dénoncé des espaces déshumanisés, où la surveillance est incessante et interdit toute intimité. La violence des conditions d’expulsion du territoire a été maintes fois signalée...

Rien n’empêchera de fuir la guerre et la misère

Les femmes, les hommes et les enfants qui ont traversé des milliers de kilomètres pour arriver jusqu’ici ne l’ont pas fait de gaîté de cœur. Mais rien ne les fera retourner en arrière, car elles et ils ont fui la guerre, les conséquences du réchauffement climatique ou la misère. À l’inverse d’une « politique de l’immigration », qui trie et rejette la plupart des étranger·es, défendons l’égalité et la solidarité !

Une criminalisation qui se fait à nos dépens

Ne laissons pas l’État poursuivre sa politique xénophobe et répressive, multiplier les arrestations et l’enfermement, surtout pendant la crise sanitaire. La criminalisation des étranger·es vise à détourner notre regard du vrai coupable : ce gouvernement qui cumule les lois liberticides et les attaques contre nos droits sociaux. Avec la construction de CRA supplémentaires, l’État durcit encore sa politique anti-immigré·es, alors que les financements devraient aller à un accueil digne pour toutes et tous. Plutôt que d’enfermer et expulser les personnes sans-papiers, il faut régulariser leur situation !

Après Orléans le 27 mars, Lyon se mobilise le 10 avril :
Pour la fermeture de tous les centres de rétention et l’arrêt des constructions en cours
Pour la fin des arrestations d’étranger.e.s, de leur enfermement et de leur expulsion
Pour la régularisation de tous les sans-papiers et la liberté de circulation et d’installation

VENEZ MANIFESTER SAMEDI 10 AVRIL 2021, A 14h, PLACE BELLECOUR, LYON

Avec le Collectif 69 de soutien aux réfugiéEs et migrantEs, dont le Collectif des Sans Papiers 69 (CSP69), ActForRef, Alternatiba ANV Rhône, ATTAC 69, Cimade Lyon, Coordination Urgence Migrants, Collectif Intersquats Exilé·es Lyon et Environs, Collectif 69 Palestine, LDH 69, MAN, MRAP LYON 1-4 et 3-7-8, RESF-69, UJFP Lyon, CGT-Éduc’Ac-tion 69, Union Départementale CGT, CGT Vinatier, CGT Deliveroo Ubereats, CNT, CNT SO, Émanci-pation-69, FSU 69, Union Syndicale Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, Solidaires Retraités 69, SUD santé sociaux 69, EELV 69, Ensemble !, JC, L’insurgé, Lutte ouvrière, MJCF 69, Nouveau Parti Anticapitaliste, Nouvelle Donne, Parti de Gauche 69, PCF, Union Communiste Libertaire...