77 - Seine-et-Marne

Niarga doit être régularisé et continuer à vivre parmi nous

Le jeune Niarga a 19 ans ; il est arrivé en France à Paris le 20 mars 2018. Il a été pris en charge par l’ASE en Seine et Marne en mars 2019, à l’âge de 16 ans.
Il a suivi une formation à l’Ecole de la Seconde Chance de Chelles et a fait un stage en logistique qu’il a beaucoup apprécié. L’E2C décrit un jeune homme très investi qui a su valider sa formation. Il a effectué plusieurs stages conventionnés entre le 20/12/2019 et le 15/01/2021. Les attestations de ses différents patrons montrent qu’il est sérieux et assidu à ses stages. Ils apprécient son comportement professionnel et son travail.

Contrôlé à la gare de l’Est alors qu’il était majeur depuis 2 jours, le 20/07/2020, il reçoit, en toute illégalité, une OQTF de la préfecture de Paris bien qu’il ait déjà déposé son dossier de demande de régularisation à la Préfecture de Seine et Marne.

Cette première OQTF a été annulé par le tribunal administratif le 26/11/2020.
Début 2021, ayant terminé sa formation, il commence à chercher du travail. Mais ses recherches n’aboutissent pas car il est majeur et sans papiers. Il dépose donc une deuxième demande de régularisation à la Préfecture de Melun dans l’espoir de pouvoir enfin sortir de l’impasse dans laquelle il se trouve.

La Préfecture de Melun lui délivre une deuxième OQTF.
Aujourd’hui Niarga a trouvé une formation en Logistique en Alternance et un patron est prêt à l’embaucher s’il a des papiers.
Niarga doit être régularisé et continuer à vivre parmi nous. Nous demandons au préfet de Seine-et- Marne d’annuler l’OQTF et de lui délivrer un titre travailleur temporaire.