75 - Paris

Régularisation de Mme G., pour que son fils puisse continuer sa scolarité si bien commencée

Mme G. vit à Paris depuis 2015 avec son enfant scolarisé dans l’école maternelle du 31 rue Olivier Métra, dans le 20e arrondissement, depuis trois ans.
Suite à une demande d’admission au droit de séjour au titre de la vie privée et familiale, Mme G. a reçu une obligation de quitter le territoire français, en dépit des termes de la circulaire de 2012 sur l’admission au titre de la vie privée et familiale.
L’enfant de Mme G. est un élève vif d’esprit, épanoui, curieux et très impliqué dans la vie de sa classe. En trois ans de scolarité, il a noué des liens d’amitié forts avec ses camarades de classe. Sa mère, très intégrée au groupe des parents d’élèves, fait tout pour accompagner au mieux la scolarité de son fils. L’envoyer aujourd’hui vivre dans un pays où il n’a jamais mis les pieds et qui n’est pas le sien, revient à interrompre une scolarité si bien commencée et à lui faire perdre tous ses repères.

Cette décision qui brise la vie d’un petit garçon est incompréhensible, son avenir est en France !

Les équipes enseignantes, les parents d’élèves et les citoyens du quartier demandent que Mme G. soit régularisée dans les plus brefs délais, afin que son enfant puisse poursuivre sereinement sa scolarité si bien commencée en France.